Que me faut-il?

5 février 1990

Bien sûr. Quand il est ici, il me fatigue, m'énerve, ou alors il me rend très heureuse. Mais hier soir, comme il n'était pas là, il m'a manqué. Tout me paraissait vide.

Que c'est bon de s'endormir à côté de lui. Que c'est bon de se réveiller avec lui, comme hier, quand enfin son visage et ses yeux étaient tranquilles, sans tension. Comment peut-on rendre plus rares les moments, les heures, de tension, et plus longs les moments heureux et harmonieux ?

Bien réfléchir, discuter ensemble : ce qui est vraiment important pour lui, pour moi. Comment se conserver l'un et l'autre malgré les pressions externes ?

De toute façon, ce sera bon de comprendre ce qui m'a autant détruite et fatiguée, déprimée. Ses "douches écossaises" continuelles ? Ou alors de revivre certaines de mes anciennes douleurs enfouies ? Ou me rendre compte combien tout est changeant dans son comportement ? Flamme passagère ou feu durable ? Est-il vraiment labile ou seulement en surface ?

Comment regagner mon énergie au travail ? Lionel l'a perdue, lui aussi. Pourquoi ? Que m'arrive-t-il ? Je n'ai pas assez de vraie détente. Trop de tension. Pourquoi ?

On vit qu’une seule fois. On ne peut pas se retourner et revivre autrement ce qui s’est déjà passé ni le recommencer dans une autre direction, dans le passé. On peut changer seulement l'avenir. Mais pourquoi décide-t-on ? Qu'est-ce qui nous pousse ?

Où est le problème ? Je suis relativement forte. Les hommes plus faibles ont besoin d’êtres aimés, mais en réalité, moi aussi. Que me faut-il ? En même temps, ils ont besoin d’être forts, d’aider, de donner.

Si je pouvais maintenir l’équilibre et lui faire sentir que (dans certaines choses) moi aussi j'ai besoin de lui, peut-être, cela irait-il mieux. Ira-t-il ?

1 commentaire:

sophos a dit…

on a beau être forte, nous aussi on a besoin de soutien !
On a besoin de réconfort ...
On se pert à trop donner, à trop se donner ...

Et quand cela dure longtemps, on finit nous aussi par craquer, ne plus voir clair, ne plus réussir à réagir sainement.

La tension, rien de telle pour te léssiver ... et ensuite, forcement, on n'a plus d'énergie pour avancer.

Il y a aussi que tu es à un moment difficile pour TON travail, avec Bip. Tant de questions à ce sujet. Cela doit te soucier beaucoup.

Sophos qaui pense que l'équilibre, si important, est très difficile à garder dans le temps, et demande aussi de l'énergie !!!