Tenir!

10 octobre 1975
Tenir ! Tenir, même s’il essaie maintenant d'être gentil, tout faire pour me plaire, miroiter devant moi son corps bronzé, musclé, et faire tout comme je le “veux”. Ne pas m’attendrir. Rester de marbre, au moins en apparence.

Ne pas oublier non plus, que la photographie de cette jeune femme est toujours dans son portefeuille(1), ni qu’il est sorti tout l’argent restant sur notre compte dès notre première discussion.

Ne pas être avec lui plus qu’il le faut ; par contre bien m'occuper des enfants et ne pas leur faire sentir mes tourments !
Il a eu une horrible migraine et des vomissements, j'ai dû l'emmener à l'hôpital et là, on m'a demandé ses papiers. En cherchant son papier de secu et carte d'identité, j'ai tombé sur le portrait de la femme qu'il avait juré ne plus l'aimer, ne plus y tenir, le portrait qu'il portait toujours sur son coeur, dans son portofeuille. Si j'aurais eu le moindre hésitation avant, cela m'eut décidé définitivement.

2 commentaires:

Michael Park a dit…

C'est interressant comment les desirs physiques ont tel d'influence même sur le cerveau logique...

julie70 a dit…

C'est tellement bien exprimé, Michael. Mais oui, autant les émotions que les désirs physiques - qui d'ailleurs sont souvent liés aussi - ont une énorme influence sur la pensée humaine. La mienne en tout cas.