Les années sont passées


Je n'ai pas écrit presque rien, ou vraiment très peu pendant cette période dans mon journal, mais les années se sont passés et beaucoup des choses sont arrivées dans ma vie et celle de mes enfants.

Mon fils, de deux ans en 1968, eu huit quand nous étions à Eabonne plus Gif sur Yvette, et ma fille, avait quatre ans de plus.

Moi, un diplôme de CAP informatique, difficilement gagné et dont j'étais très fière, plus en fait que de DEA Chimie Physique que très difficilement, mais j'ai réussi à obtenir aussi, passant une année à travailler, faire le trajet de 100 km aller et 100 km retour, et étudier et avoir soin de mes enfants en même temps. Tout cela m'a permis de préparer un doctorat, alors il ne fallait plus aller suivre des cours, mais le rest continuait.

Une fois, que nous avons changé de logement et j'ai travaillé près de mon lieu de travail, j'ai gagné quatre heures de vie, consacrés aux enfants et aux études. Nous sommes arrivés ainsi de 1968 ou 1970 en 1975.

C'est alors, la grande décision prise, que j'ai repris mon journal.

2 commentaires:

Michael Park a dit…

n'est-ce pas interessant qu'il faut avoir de temps avant qu'on peut ecrire, ou bien penser autour de la vie...
Je pense qu'il ya tous les deux:un temps pour penser sur la vie, et un temps pour juste vivre. C'est ça reflecté par votre journal.

julie70 a dit…

Je n'arrive pas à le lire "objectivement", mais moi, j'avais l'impression que je vivais souvent (sans réfléchir profondément, d'accord) en même temps que j'écrivais... probablement, j'ai tort?

Merci de mettre des commentaires, ainsi je sais que je suis lu!