15 avril 1994

Dix jours de vacances à la ferme, en Auvergne, au milieu de la France.

Tranquillité, chant des oiseaux, des vieux châteaux ou des ruines, de merveilleux villages, points de vue, coteaux, champs couverts de fleurs jaunes. Arbres avec leur feuillage vert frais luisants de printemps, étincelants dans le soleil ou après la pluie. Maisons bâtis de rocs, de pierres inégales - un peu comme notre maison du Bout du Chemin - j'ai vraiment commencé à les apprécier et à goûter la campagne.

C'est le pays où François a été enfant, où il se promenait avec son père pour ramasser des châtaignes, des pierres et les chemins qu'il avait désiré à prendre, mais n'avait jamais eu l'occasion de les parcourir - jusqu'à ce jour.

Une maison rustique au bout d'une route de montagne. J'écris ceci de sa véranda agréable en regardant les collines couvertes d'arbres et en écoutant le cot -coda des poules et des canards auquel les oiseaux répondent. Et nous, ici encore pour deux jours, en harmonie l'un avec l'autre et avec la nature environnante, les gens et les lieux.

Faire des promenades toute une journée - comme hier - c'était agréable. Mais rester sur le porche, à travailler, se sourire de temps en temps, se sentir bien ensemble, écouter le cot cot, est aussi fantastique. Très, très reposant, cela va nous donner plein d'élan et d'idées pour la suite.

1 commentaire:

sophos a dit…

ha ... rien ne vaut ces moments de calme, dans ces régions si belles ;-)

D'ailleurs, on y retourne encore cette année ;-)
Je fais découvrir à Manu ces paysages, ces lieux retirés du monde, mais dont on découvre les habitants, chaleureux !

J'adore !!!

Sophos