Fin du cahier "Que faire?"

Mon livre, ma renommée sont moins importantes, j’ai renoncé à eux.

Peut‑être, secrètement, je désire encore écrire de nouveau, mais ce n'est pas essentiel. Ma tendresse et sa tendresse sont là, sont les plus importantes.

Et, graduellement, le Nous s’est formé, reformé. Lorsque venait une idée, peu importait qui en était l'initiateur. On s’est aidé à apprendre, à travailler, à enseigner. Nous créons ensemble et nous sommes aussi fier de nos propres idées que de celle de l’autre, provoquant une chaîne d’idées venant de l’un et de l’autre.

--- Fin de recopie à partir du cahier "Quoi faire" ---

1 commentaire:

sophos a dit…

un sacré travail fait ensemble ....
visiblement !

Donc,vous avez retrouvé un certain équilibre.

Par contre, d'avoir renoncer à un rêve qu it'était cher, cela ne t'a pas pesé, quelque part ..... ???

Sophos