Merci Maman!

Noël, 25 décembre 1986

Demain ma mère aurait eu 80 ans, mais elle est morte depuis longtemps, à l'âge que j'ai aujourd’hui, 52 ans. Moi j'avais l'âge de ma fille, 25 ans et demi.

Merci, maman! de tout que tu as fait pour moi, d’avoir laissé développer ma personnalité, ma volonté et mon indépendance et merci de m'avoir appris à trouver de la joie à travers toutes les difficultés de la vie. Maman, tu me manques, et je te cherche quelquefois en Stéphanie ou Anna, des liens avec des hommes, comme avec Paul, et j'oublie que personne ne peut te remplacer. J'oublie que j'ai grandi. Désormais c’est à moi d'être mère et non plus enfant.

Hier, j'ai eu le plaisir d’entendre ma fille dire ce que tu avais l'habitude de me répéter : "coiffe-toi, tiens toi droite" ! Elle te ressemble, mais elle est ma fille. Mes enfants sont sur de bonnes voies. Agnès s'est épanouie depuis sa séparation. J'ai l'impression que mes enfants aussi auront le courage de lutter à travers les monts et les vallées de la vie. "Une fois en haut, une fois en bas" m'a dit aujourd'hui Anna au téléphone.

Alors, mon bilan de l’année dernière? Il est positif.

D'abord, parce que heureusement Agnès, ça va enfin. Lionel aussi, j’espère. Mais ils auront encore beaucoup à lutter et ils sont si loin de moi, hélas. Moi, j'ai réussi à “perdre” Paul. Ce fut très difficile de s'en débarrasser et il m’a laissée couverte de dettes. J’ai aussi réussi à perdre mes kilos superflus! À regagner mon indépendance, ma confiance et retrouver mon énergie.

Je me suis habituée et j'aime, j'adore! vivre seule.

Après tant d’années avec d’autres, je vis depuis quelque mois avec moi-même J'allais dire « seulement » mais non, pas seulement, je suis un très bon compagnon pour moi ! Je bouillonne de projets, de choses à réaliser. Je me demande, comment les gens peuvent s'ennuyer ou trouver (perdre) du temps pour regarder la télé ? ! J'aime ma maison, je me suis aménagé un logement agréable, je l'adore. J’ai de nouveau plaisir à travailler pour Bip, dans l’Édition graphique, avec mes contacts - tout! Je me suis habituée à mieux manger, avec le régime haute protéines, sans graisse, sucrerie ou féculents, mais en mangeant le reste, autant que j'en ai envie. Et j'ai beaucoup nagé. J'ai retrouvé mon équilibre.

Je me suis réconciliée avec moi-même, c’est ce qui a été le plus dur, mais le plus important. Je suis plus moi-même que jamais auparavant, je fais ce qu'il me plaît et quand cela me plaît. Je fais des progrès dans mes relations, dans ma vie. Je pèse 59 kg, j’ai un équilibre encore fragile, un bonheur de vivre et de travailler. Mais j'ai sommeil, je me sens de plus en plus fatiguée, je vais dormir.

Bon anniversaire, ma chère maman. Je t'aime! J'espère que dans ta vie si courte, je t'ai causé plus de joie que de peine. Tu serais heureuse et fière de moi aujourd'hui, de nouveau.

1 commentaire:

sophos a dit…

c'est chouette de te sentir heureuse, heureuse d'être de nouveau toi-même !

Et de bouillonner d'idée, d'envie.
Ce n'est pas si facile de retrouver cela ;-)

Bonne journée, Julie !
sophos