Mes enfants sont revenus!

29 août 1979, Washington

Oh bonheur extraordinaire ! Mes enfants sont revenus ! Ma fille est si gentille, encore plus que je ne me souvenais. Et tellement heureuse d’être enfin, de nouveau, « à la maison ». Ici elle se sent mieux, même si son école d'Eaubonne était meilleure que l'école française de Washington. J’espère qu'elle trouvera une bonne classe cette fois-ci et de copains. Lionel m'a dit, lui aussi, que sa « maison est ici et non pas chez son père » en ajoutant : Tu m'as tellement manqué. Tous les deux m'aiment et sont si heureux d’êtres revenus.

Lionel est devenu aussi grand qu'Agnès !
Enfin, ils sont tous les deux avec moi. Que c'est bon !
Je n'avais rien écrit des deux heures affreuses que j'avais passé à les attendre à l'aéroport: tout le monde était sortie, pas eux. "Sandou ne les avait laissé partir? Que vais-je faire?" Aucun information, 'attendez, peut-être...'

"Mais je suis leur mère, ils sont mineurs" Attendez.

Finalement, ils sont sortis. "Qu'est-il arrivé?"
- "Tanti Gabrielle nous avait donné des bonnes pommes, on ne les laissaient pas passer la douane. Alors, nous nous sommes assises et nous les avons mangé. Toutes.

2 commentaires:

Armelle a dit…

Comment tes enfants ont-ils vécu toutes ces années de tourmente, avant ton divorce ?
Tu racontes des scènes très fortes et violentes émotionnellement, et même au sens propre parfois, et je me demande quelle pouvait être leur réaction alors.
Ils ont été témoins de choses très traumatisantes.
Tu en parles peu dans ton journal.

julie70 a dit…

il est resté en eux certains choses, mais à la plupart ils n'ont pas assistés - en tout cas, après notre séparation et divorce, ils ne m'ont pas laissé prononcer la moindre critique envers leur père (même si en eux même ils savaient des choses qu'ils aurait mieux voulu qu'elle n'existe pas, par exemple le fait que leur père buvait de plus en plus)